Vous pouvez écouter l'album ici

DE NOUVELLES COMPOSITIONS SONT PRÉSENTEMENT EN ENREGISTREMENT ... BIENTÔT SORTIRA UN 2E ALBUM POUR L'INVENTAIRE DES LIEUX!

UN LIEU + DES HISTOIRES = UNE CHANSON

On dit souvent que les murs ont des oreilles... On peut maintenant dire qu'ils ont aussi une chanson.

 

L'inventaire des lieux est un projet musical inspirées par des lieux marquants. De ce fait, chaque chanson porte en elle les nombreuses histoires de son lieu d'inspiration. Les artistes vous proposent donc un voyage dans l'univers de chacun de ces endroits où les événements qui ont marqué ces bâtiments « coup de foudre » se mélangent aux ouï-dire racontés par ceux qui ont côtoyé ces lieux. 

Voici donc une visite chantée et racontée des petits mondes mystérieux de L'inventaire des lieux.

 

CE PROJET EST RENDU POSSIBLE GRÂCE AU CONSEIL DES ARTS ET DES LETTRES DU QUÉBEC, AU CONSEIL RÉGIONAL DES ÉLUS ET AU FORUM JEUNESSE DE LA MONTÉRÉGIE EST

Un projet unique, débordant de créativité et basé sur le caractère patrimonial de lieux inspirants!

Les membres de l’équipe de L’inventaire des lieux repoussent les conventions du milieu musical en proposant des chansons thématiques enregistrées directement sur leur lieu d’inspiration. Ces chansons transmettent donc toute la richesse de leur ambiance sonore respective. Équipé spécifiquement avec du matériel d’enregistrement professionnel et ultra mobile, l'équipe s’est déplacée pour chacune des chansons plutôt que d’enregistrer les pièces dans un studio conventionnel. Ce ne sont donc pas seulement les textes des chansons qui se rattachent à l’histoire et au patrimoine, mais également la musicalité distincte de chacun de ces endroits. Le projet L’inventaire des lieux transporte l’auditeur et le fait voyager au travers de ces endroits importants. En plus des chansons, un site a été préparé (www.linventairedeslieux.caafin de documenter davantage chacune des pistes. On peut y voir certaines entrevues, en savoir un peu plus sur chacun des lieux et visionner des photos d’archives et des photos actuelles qui ont été prises lors des enregistrements ou des entrevues.

 

 

DESCRIPTION SOMMAIRE DES LIEUX ET DES CHANSONS :

 

 L’ancienne gare du Canadien National – Premier chemin de fer au Canada Chanson 23 km – Le premier chemin de fer canadien fut construit en 1836 afin de relier les villes de Saint-Jean-sur-Richelieu et de La Prairie (23km). Afin de faciliter le commerce entre Montréal et les États-Unis, cette première phase du chemin de fer du Canadien National permettait aux marchands de contourner les rapides de la rivière Richelieu et d'accéder facilement au Fleuve Saint-Laurent. Plus de 1000 hommes ont participé aux travaux.

  

L’ancienne Station de pompe de la Ville - actuellement le Musée du Haut-Richelieu Chanson Station de pompe – La chanson a été inspirée par le Grand feu de 1876 qui a, à l’époque, anéanti la ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Comble de malheur, cette journée-là, en plus de la pompe de service qui était au nettoyage, une chaleur intense accablait la ville et de grands vents propagèrent rapidement les flammes. Suite à ce drame, la Station de pompe a été construite et une toute nouvelle pompe, la Silsby, a été achetée pour mieux faire face aux prochains incendies.

  

Le pont Gouin – 1916 à 2016 Chanson Le poids du siècle – Le pont Gouin est le deuxième pont construit à Saint-Jean-surRichelieu reliant les deux rives et se situe dans le secteur historique de la ville. Cette chanson est une des pistes marquantes de l’album de L’inventaire des lieux car elle aura été enregistrée juste avant la démolition de ce pont prévue prochainement. Plusieurs milliers d’automobiles le traversent tous les jours et il sera prochainement remplacé par une structure plus moderne. Les bruits du ponts ont été échantillonnés afin de construire le rythme de base de la piste.

 

Mont Saint-Grégoire – L’histoire de Sir John Johnson Chanson Enterrez-moi – Au pied du Mont Saint-Grégoire se trouve le tombeau de Sir John Johnson, un loyaliste (1741-1830) qui a fui sa vallée natale de la rivière Mohawk en 1776, lors de la révolution américaine. Il s’établit alors dans la région et devient surintendant et inspecteur général des Affaires indiennes de la province de Québec. À sa mort en 1830, un cortège de 300 Amérindiens accompagne son cercueil en canot et à pieds, de Montréal jusqu’à la voûte funéraire du mont Johnson (mont Saint-Grégoire) où il a été enterré auprès de sa famille. Une chorale de grillons s’est jointe aux instruments enregistrés dans la friche de l’organisme CIME Haut-Richelieu.

 

L’église Sainte-Marguerite-de-Blairfindie - Église patrimoniale de L’Acadie Chanson Ma vieille Élise – Cette composition raconte deux histoires en parallèle. Dans ce texte, les auteurs font référence à la réalité actuelle d’une personne âgée laissée à elle-même. D’un autre point de vue, cette chanson relate l’histoire de l’église patrimoniale de L’Acadie qui a récemment frôlé la fermeture. Grâce à un mouvement de citoyens et la Ville de Saint-Jean-surRichelieu, ce lieu patrimonial sera finalement sauvegardé. L’orgue de l’église ainsi que le vieux piano-table (antiquité bien préservée) ont servi à la version enregistrée sur l’album.

 

Salon Richelieu du Pavillon Vieux-Mess - Collège militaire royal de Saint-Jean Chanson Charlotte – Cette chanson a été inspirée par la légende du fantôme de Charlotte, cette femme mystérieuse qui hante le Salon Richelieu dans le Vieux-Mess du Collège militaire royal. Liée à l’histoire militaire de la ville garnison, cette chanson présente Charlotte comme un avatar de toutes ces veuves de guerre et ces femmes laissées derrière qui attendent le retour de leur mari.

 

Cimetière de la Trinity Church Chanson Pays de grand repos – En plein cœur du secteur Iberville, le cimetière de la Trinity Church est de nos jours un lieu mystérieux plutôt méconnu, caché et très peu visité. L'église anglicane Trinity, ou Trinity Church, a été érigée en 1841 à proximité du manoir Christie au coeur de l'ancienne agglomération de Christieville. Avec le temps, un quartier moderne s’est construit tout autour du cimetière et de la Trinity, les cachant complètement derrière les cours des maisons qui l’entourent. Récemment, la Ville a lancé des travaux afin de restaurer l’endroit et lui redonner une seconde vie.

 

Le Bistro La Trinquette Chanson Je suis de ceux - Attrait légendaire de la région, le Bistro La Trinquette est un lieu de rassemblement incontournable et intergénérationnel. Depuis 30 ans, ce bistro accueille les familles dans la journée et se transforme en bar à la tombée du jour. Offrant la plus belle terrasse de la région, La Trinquette est dirigée par quatre femmes qui sont devenues, au fils du temps, des confidentes universelles pour plusieurs Johannais. Le texte raconte la Trinquette à travers les yeux d’un personnage mélancolique qui aimerait justement se confier, mais qui n’en est pas capable, étant une personne de peu de mots. Le piano du bar a été utilisé dans l’enregistrement.

 

CEGEP de Saint-Jean-sur-Richelieu – Ancien Séminaire de la ville Chanson Dernier soleil – Cette chanson très rythmée représente bien tout le tourbillon psychologique et physiologique que soulève le passage à l’âge adulte. Les corridors parfois labyrinthiques du CEGEP de Saint-Jean-sur-Richelieu conservent l’énergie de toutes les vies qui y sont passées au travers les années. Rempli de questionnements, de doutes, d’insatisfaction, de fierté ou d’angoisse, cet édifice a apporté aux jeunes d’hier à aujourd’hui le savoir ainsi que le pouvoir d’évoluer et de grandir. L’enregistrement s’est effectué dans la bibliothèque, entre autres dans la section où est rassemblée la collection d’ouvrages anciens.